Habitat autonome en milieu ordinaire

 Pour l’instant l’idée est que 
certains soient dans un même immeuble,
locataire ou propriétaire, 
chacun chez soi 
mais en ayant une structure en commun autour d’une cuisine,
salle à manger peut-être buanderie, jardin. 
Mais ceci sans exclure la possibilité 
que des jeunes puissent aussi avoir des appartements 
en dehors de ce projet, 
tout en étant suivis par l’association.     
Le but ultime c’est le projet de vie de la personne, sans rigidifier, 
d’ailleurs pour aller dans ce sens il faut aussi envisager la possibilité d’accueillir des couples mixtes, 
c’est-à-dire une personne avec trisomie 21 et l’autre non,
le suivi des deux pouvant être envisagé 
             depuis la modification des Statuts qui ont ouvert l’association.                                         .
                              … ils n’attendent plus qu’une adresse                                           http://www.bienpublic.com/actualite/2017/02/28/ils-n-attendent-plus-qu-une-adresse